HOME > Portrait

 

Mon début dans l'artisanat a commencé en 1984, année où j'ai entamé mon apprentissage de souffleuse d'appareillage scientifique en verre. Dès lors, mon but est d'acquérir une connaissance du verre dans diverses techniques de travail à chaud afin de pouvoir créer en toute liberté.

 

La fragilité, la transparence ainsi que le mouvement du verre m'ont toujours fascinés et inspirés. Le fait de vouloir maîtriser le verre est pour moi un défi quotidien. Le modelage dans la flamme m'inspirait beaucoup à mes débuts. Il m'est cher de respecter les mouvements sensuels du travail. Des mouvements que je souhaite transmettre dans mes objets, autant que la noblesse et la fragilité du matériau en soi.

 

Actuellement, je favorise la transparence et je m'exprime d'une manière sculpturale. Je me focalise sur l'air et je ressens ce qui se passe avec elle. J'en retiens des énergies pour les faire raidir dans l'espace : des énergies entre les hommes, la liberté des mouvements par rapport à la société, des rêves d'apesanteur, de liberté, d'autonomie. Les rêves appartiennent à l'air et une sorte de confusion par rapport à la réalité se crée chez l'être. Il en résulte le désordre et le chaos. La lumière fait aussi partie de mes objets. Elle me permet également de jouer avec les ombres. Pour des travaux d'une plus grande dimension, mon art doit s'adapter aux lieux. Je travaille toujours par rapport à l'espace et/ou au lieu dont je dispose.

 

Dans mon nouvel atelier à Fribourg il n'y a plus aucune limite à la créativité et je peux me concentrer sur une parfaite élaboration.

 

Sonja Bischofberger - souffleuse de verres